•  

     

     

     

    Souvent

     

    S

     

    Allongée sur mon lit,
    Je rêve de dormir tout le jour, toute la nuit…
    Dormir pour effacer ces années ratées.

    Ces années qui j’aimerais tant ne pas les avoir

    Vécus ,elles n’aurait jamais due existé.

    Oublier même jusqu’au bonheur immense,
    Cette joie si profonde, cette passion intense,
    Cette main dans la mienne qui guidait tendrement
    Chaque pas de mon cœur avec le même élan.

    Oublier ses serments, ses espoirs, cet amour,
    Oublier les promesses, les caresses, les toujours.
    me libérer enfin d’un rêve inachevé,
    me libérer enfin pour n’être plus usée.

    Effacer ces mots qui blesses,ces mots

    Qui jamais n’aurait dut être lancé

                 Effacer les cris et les regards déchaînés          

    Dormir pour oublier les mots à ne pas dire,
    Les regrets d’un cœur qui pleure et qui soupire,
    Dormir pour effacer la crainte de demain
    Et la peur de ne plus maîtriser son destin.

     

     

     

     

     

     

     Rose noir

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

      Ce temps qui passe,cette horloge  de la vie qui passe,ce sablier qui s’écoule,souvent
    On se dit, plus tard, demain, dans une semaine, un mois, ou bien l'année prochaine, Mais la vie ne nous attends pas, elle avance ,on est prit dans le mouvement sans se rendre compte, On avance jour apres jour vers son destin. On fait des reves et puis des projets, On se cherche, on s'aime, on a des enfants du travail, les soucis Et puis un jour tout cela est derrière nous Les enfants sont grands ,le temps à passé je suis à la porte de l'automne Je m'appercoit que ma vie est une eternelle quête vers plus tard J'ai encore des rèves, des projets,mais l’amour lui disparait peut à peut dans la grisaille et la routine de tous les jours. Il brise le reste de mes illusions:...!!! J'aimerais changer d'horizon, de routine, Mais les petits enfants dont la chaleur de leur amour rechauffe jours apres joursmon cœur vide sont là comme des ancres d'attaches dans le port de ma vie. Alors je reste là et je rève  et essuie une larme sur mon passé. .. On ne recommence rien ,on oublie rien…Le temps tue l’amour et nous tue petit à petit…


     

    Passe le temps,passe la vie,passe l'amour,passe les roses

     

    Rose noir

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

     

    C'est comme ça
    Que ça finit à chaque fois
    A peine on s'enlace
    On se lasse déjà
    Mais c'est comme ça
    On vit trop de vies à la fois
    Pourquoi
    Si c'est pour en arriver là ?

    On va trop vite, on court, on tombe de haut
    Pour peu qu'on s'aime, on se quitte aussitôt
    Pour ralentir, il faut danser le slow

    Alors, accorde moi
    une dernière chance, une dernière fois
    Le temps d'un baiser qui n'en finit pas

    Tout va trop vite, on court, on tombe de haut
    pour peu qu'on s'aime, on se quitte aussitôt
    Pour ralentir, il faut danser le slow

    À peine on parle
    On dit le mot de trop
    A peine on décolle
    Qu'on tombe de haut
    Pour atterrir il faut danser le slow

    Slow...

    Sentir encore monter la chaleur
    De ton corps contre mon coeur
    De ta peur contre ma peur
    Poser ma joue sur ton épaule
    Encore nos mains qui se frôlent
    Encore nos yeux qui se cherchent
    Le temps qu'il faut
    Pour danser le slow
     

     

     

    C'est comme ça

     

     

    C'est comme ça

     

     

    C'est comme ça

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     Partir à la dérive sur l'océan de son coeur et s'y perdre...

    Es celà l'amour ?

     

     

    Sans amour

     

     Rose Noir

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     

    Ils ont rendez-vous, leur premier rendez-vous
    Impatient il attend sa belle
    L’imminence de la rencontre le rend fou
    Cette rencontre est peut être irréelle
     
    Elle fait partie de ses songes, de ses nuits
    Ce face à face, il l’a tend rêvé
    Il l’a imaginé dans ses bras alanguis
    Tant de fois qu’il n’arrive plus à les compter
     
    Cette femme fait partie de son univers
    Il aime entendre sa voix, son rire
    Elle lui met la tête à l’envers
    Affolante, troublante, il l’a désire......

     

     

    Il en rêve

     

     

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique